Lave-mains asymétrique LINEA blanc - GEBERIT - 109000000

432155
 (1 avis)
121,79 €
Paiement sécurisé
CB Visa Mastercard Amex Paypal Virement Illicado
En stock
Livraison estimée : mardi 28 mai
Livraison offerteEn savoir plus >
Retour sous 14 jours
Lave-mains asymétrique LINEA blanc - GEBERIT - 109000000 pas cher
121,79 €

Description

Le lave-mains asymétrique LINEA de Geberit est un choix pratique pour les petites salles de bains et coins toilettes. Il est conçu avec une perforation à droite, offrant une configuration asymétrique. Fabriqué en céramique, il est à la fois durable et facile à entretenir. La fixation peut être réalisée à l'aide de crochets ou de boulons, offrant une installation sécurisée.

 

Caractéristique technique :

  • Fixation : par crochets ou boulons

Caractéristiques techniques

Matière du produitCéramique
Percé pour la robinetterieOui
Trop-pleinSans
Type de poseFixation murale
Installation muraleOui
Largeur50 cm
Hauteur14 cm
Profondeur230 mm
  • Picto 1

Questions & Réponses

Vous avez une question sur ce produit ? Un acheteur ou un expert se feront un plaisir à répondre à votre demande !

Il n'y a aucune question pour ce produit.

La marque

GEBERIT est un groupe suisse expert et premier sur son marché des installations sanitaires. Créé en 1874, lorsque Caspar Melchior Albert Gebert ouvre une entreprise de ferblanterie. Son fils Albert Emil fonde une usine grâce à sa famille, et en 1905, ils inventent le premier réservoir de chasse en bois revêtu de plomb et équipé de robinetterie en plomb. À cette ère les foyers s’équipent de salles de bain et toilettes modernes. Le développement de leur entreprise est très fort, ce qui permet à l’entreprise de créer de nouveaux produits, comme le mécanisme de chasse avec cloche. Dans les années 30, malgré la crise, ils innovent en abandonnant les métaux au profit du plastique, plus facile à nettoyer et à entretenir. En 1975, alors que la quatrième génération dirige l’entreprise, ils sortent le premier WC lavant, qui sera un franc succès au Japon. L’entreprise cesse d’appartenir à la famille en 1997, mais cela lui permet de dépasser le milliard d'euros de chiffre d’affaires. Elle se diversifie dans les bâti-supports et les mécanismes de WC et reste une référence en la matière, puisqu’elle fournira le musée du Louvre de Lens et les stades des Jeux Olympiques de Londres.