VMC, aérateur et déshumidificateur

Trier par

    • VMC(14)
    • Grille de ventilation(11)
    • Grille(5)
    • Aérateur(4)
    • Bouche d'extraction(3)
    • Grille d'aération(3)
    • Grille intérieure(3)
    • Afficher tout
      • UNELVENT(23)
      • NICOLL(12)
      • ANJOS(11)
      • RENSON(10)
      • ATLANTIC(1)
      • SOVELOR(1)
        • AIRA HY(1)
        • DECO 2(1)
        • DECO DHU(1)
        • DECOR(1)
        • HYGROCOSY(1)
        • SILENT(2)
        • SILENT 100(1)
        • Afficher tout
          • [Aluminium Gris](1)
          • Aluminium(6)
          • Argent(3)
          • Blanc(25)
          • Blanc RAL 9010(2)
          • Bois clair(1)
          • Brun(3)
          • Afficher tout
            • Livraison 48/72h(48)
            • Livraison express(46)
            • Retrait 2h(1)
            • Retrait en magasin(48)

            Prix

                • 12 V(1)
                • 230 V(2)

                NOTRE GUIDE DES AÉRATEURS, VMC ET DÉSHUMIDIFICATEURS


                En principe, la  ventilation mécanique contrôlée et le déshumidificateur s’utilisent de la même manière. Ces deux solutions de traitement de l’air s’installent dans une pièce de la maison pour éliminer l’humidité à l’intérieur. Cependant, le fonctionnement de la VMC ne s’arrête pas là. Que choisir entre une VMC et un déshumidificateur ? Il faut se baser selon l’usage que vous souhaitez faire avec votre dispositif de traitement d’air. Pour couvrir les besoins en ventilation des pièces de votre maison, la VMC est un excellent choix. En revanche, pour supprimer l’humidité d’une seule pièce, optez pour un déshumidificateur. En quête d’aérateur vmc, vmc simple ou double flux et déshumidificateur d’excellent rapport qualité-prix ? Rendez-vous sans tarder sur Sobrico pour faire acquérir le meilleur dispositif.

                Tout connaître des solutions de traitement d’air


                Aérateur vmc, vmc simple ou double flux et déshumidificateur, il existe plusieurs systèmes d’aération et de ventilation avec réducteur de bruit vmc dont le choix se fait selon vos besoins et la configuration de votre logement. Avant de vous décider, tenez compte de leurs spécificités.

                L’aérateur extracteur d’air


                L’aérateur vmc extracteur d’air évacue l’air vicié vers l’extérieur à partir des conduits spécifiques. Installé principalement dans les salles d’eau, les toilettes ou les cuisines, ce dispositif de traitement d’air peut aérer ponctuellement. Sur le marché, il existe deux modèles différents, à choisir selon la taille et la configuration de l’espace :

                - L’aérateur intermittent : sa mise en route peut se faire manuellement via interrupteur d’éclairage, en tirant sur une cordelette ou bien en le configurant avec un système de détecteur de présence. Son installation reste simplifiée, que ce soit au plafond, sur un mur ou sur des fenêtres. Toutefois, choisissez un modèle moins bruyant pour éviter la nuisance sonore. Pour empêcher les entrées d’air froid extérieur pendant la saison hivernale, prévoyez un clapet anti-retour.

                - L’aérateur permanent : son fonctionnement est identique au précédent, mais la différence réside sur le fait qu’il extrait l’air en continu. Sa conception le rend moins bruyant et plus économique. C’est aussi une alternative dans le cas où l’installation d’un système de VMC et déshumidificateur est impossible.

                La VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée


                Si la ventilation naturelle d’une habitation n’est pas possible en permanence, l’installation d’une vmc et déshumidificateur est de mise pour renouveler l’air 24h/24h.

                - La VMC simple flux : ce système de ventilation se base sur un ventilateur, qui extrait l’air malsain des pièces humides et sur des bouches d’aération pour faire entrer de l’air extérieur. Comme son nom l’indique, par simple flux, l’air circule dans un sens pour se renouveler. Ce débit d’air peut être réglé manuellement grâce à des ouvertures de trappes : il s’agit du vmc simple flux autoréglable. On parle de vmc hygroréglable quand la ventilation prend en considération le taux d’humidité lié au ventilateur, aux entrées d’air ou aux bouches d'extraction.

                - La VMC double flux : son principe de fonctionnement est identique à la vmc simple flux avec l’ajout d’un échangeur thermique. Ce dernier assure la gestion de la température des flux d’air. L’air froid hivernal qui rentre sera chauffé grâce à l’air chaud malsain qui sort et inversement pendant l’été. De plus, ce système peut être hygroréglable. A noter que le bruit d’une vmc est désagréable et comme l’aérateur et vmc simple flux, son installation est complexe, et requiert un budget conséquent. Il existe des solutions de réducteur de bruit vmc.

                Le déshumidificateur d’air


                Pour se débarrasser de l’humidité ambiante dans une habitation, le déshumidificateur constitue une solution d'appoint par excellence. En plus de rendre votre maison confortable, ce système réduit également le taux d’hygrométrie. Économique, facile à utiliser et à installer, plusieurs types s’offrent à vous sur le marché : 

                - Le déshumidificateur électrique est équipé d’un moteur permettant d’aspirer l’air ambiant, de le faire répartir dans ses circuits afin d’extraire l’humidité avant de le faire circuler dans la pièce. Cet appareil se décline en modèle à condensation et à absorption. Le déshumidificateur à condensation fonctionne sur le principe de la pompe à chaleur. En aspirant l’air humide, le compresseur le refroidit jusqu’à obtenir de la condensation. Le second modèle est équipé d’un ventilateur qui propulse l’air aspiré dans un gel de silice. Ce dernier convertit l’humidité en eau.

                - L’absorbeur d’humidité est autonome. Il ne nécessite aucun branchement sur secteur et se compose de sels minéraux qui absorbent l’humidité et l’extraire sous forme d’eau liquide dans un bac de récupération.  Ces sels peuvent être en sachet, en tablette ou en gel qu’il faut changer régulièrement.

                Tout comme l’aérateur et le vmc,  la pose d’un déshumidificateur nécessite des compétences spécifiques.

                Les différences entre la vmc et le déshumidificateur


                La vmc et le déshumidificateur sont des systèmes de traitement d’air assurant le même principe. Installés dans une habitation, ils ont pour but de supprimer le surplus d’humidité présent dans l’air intérieur. Cependant, ces appareils divergent sur quelques éléments, dont : 

                - Le fonctionnement : si la vmc absorbe l’air malsain de l’espace pour la rejeter à l’extérieur via des bouches d'extraction, le déshumidificateur aspire la vapeur d’eau dans l’air de la pièce et la stocke dans un récupérateur qu’il faut vider manuellement : l’air n’est pas renouvelé.

                - L’autonomie : contrairement à un aérateur vmc, une vmc double flux, le déshumidificateur n’est pas autonome et peut stopper à tout moment, lorsqu’il atteint sa limite de stockage. Il est donc indispensable de vider son réservoir avant de faire fonctionner l’appareil. Autrement dit, ce système nécessite une assistance supplémentaire pendant son fonctionnement.

                - L’efficacité : la vmc peut couvrir plusieurs pièces d’une maison et il existe un réducteur de bruit pour vmc. Ce système promet donc une portée large et efficiente et un confort optimal au quotidien. Quant au déshumidificateur, il ne peut être utilisé que dans une seule et même pièce comme les toilettes, la salle de bains ou le spa. Ce dernier peut résister aux environnements agressifs.

                Que choisir entre une vmc, aérateur ou un déshumidificateur ?


                La vmc garantit une ventilation continue, alors que l’aérateur vmc évacue l’air vicié vers l’extérieur. De son côté, le déshumidificateur élimine uniquement l’humidité. Dans tous les cas, sachez que l’installation d’une VMC double flux est coûteuse par rapport à celle d’un déshumidificateur et nécessite quelques travaux. Il existe également une vmc bruyante qui peut être gênante pour les entourages. Pour réduire le bruit de votre ventilation, vous devez l’entretenir correctement et régulièrement. Vous pouvez également mettre en place un réducteur de bruit vmc ou un piège à bruit ou encore des suspensions élastiques.