Boitier et boite de dérivation

Trier par

Catégorie

    • Boitier et boite de dérivation(3)
      • Boîte d'appareillage encastré(11)
      • Boîte d'encastrement(4)
      • Boîte/boîtier saillie(3)
      • Boîtier DCL(3)
      • Boîte de jonction pour raccordement d'appareil(2)
      • Boîte simple(2)
      • Couvercle pour boîte d'encastrement(2)
      • Afficher tout
        • LEGRAND(19)
        • SCHNEIDER ELECTRIC(12)
        • GOLMAR BITRON(1)
        • L'EBENOID(1)
        • SEWOSY(1)
          • Argent(1)
            • Livraison 48/72h(28)
            • Livraison express(28)
            • Retrait 2h(5)
            • Retrait en magasin(28)

            Prix

              20 produits vus sur 34

              NOTRE GUIDE DU BOITIER ET DE LA BOÎTE DE DÉRIVATION


              Une boîte de dérivation est un accessoire qui protège les raccordements électriques d’une installation. Elle sert notamment de jonction au circuit et regroupe l’intégralité des connexions. De plus, c’est un accessoire utile pour créer un réseau secondaire partant du tableau électrique pour le diviser en plusieurs sources. Permettant de centraliser les départs vers les divers appareils, il est donc nécessaire de l’installer près des équipements électriques. La boîte de jonction peut être placée n’importe où, que ce soit dans un grenier, dans les combles ou même encastrée dans un mur. Ce guide vous livre quelques informations pour vous aider dans le choix du bon modèle de boîte et
              boitier de dérivation Legrand, Schneider Electric ou autre marque. 

              Divers types de boîte de dérivation


              La boîte de dérivation se décline en plusieurs modèles et tailles, mais le choix du boîtier idéal doit se faire selon divers paramètres comme le type de support, l’environnement où il sera installé, etc. 

              La boîte de dérivation encastrable


              On distingue deux types de boîtes encastrables : la boite placo et la boite à maçonner.

              La boite Placo


              La boîte de dérivation placo est un modèle destiné à une cloison sèche. Elle est munie d’un socle dont le fond pré-perforé permet de laisser passer les gaines électriques Icta 16, Icta 20 ou Icta 32 mm. Elle est livrée avec un couvercle à visser pour couvrir les câbles. Pour la fixation, les rebords du socle sont dotés de griffes en Placo ou en BA 13 mm. Il est recommandé de privilégier les boîtes équipées d'œillets en caoutchouc dans un souci de respect de normes environnementales. En effet, ces derniers favorisent l’étanchéité et diminuent les ponts thermiques.

              La boite à maçonner


              De l’autre côté, on a la boîte à sceller qui sert surtout à la maçonnerie. Elle se caractérise par son épaisseur et par les stries sur les contours permettant à la boîte de rester bloquée lors du séchage du plâtre ou du mortier. En guise de référence, on a la boîte d’encastrement Batik™ Maçonnerie de la marque Legrand. Il s’agit d’un modèle de 40 mm de diamètre avec une température d’installation de - 5° à 40° C.

              La boîte de dérivation pour combles


              Comme son nom l’indique, cette boîte de jonction est destinée aux combles, mais aussi aux faux plafonds et aux planchers techniques. C’est également un modèle utilisé dans les logements neufs. De plus, elles sont le plus souvent équipées de pièces en caoutchouc qui servent à la fois de fermeture (entrées/sorties) et de protection contre la poussière. 

              La boîte de dérivation étanche


              La boîte de dérivation étanche est spécifique aux raccordements extérieurs. Ce type de matériel doit être conforme à la norme appelée Indice de Protection ou IP. La boite doit donc être à la fois imperméable à l’eau et à la poussière. Aussi connus sous le nom de “Plexo”, ces boîtiers étanches sont composées d'œillets en plastique souple ou en caoutchouc qui empêche l’infiltration d’humidité.

              Comment installer une boîte de dérivation


              L’installation d’une
              boîte de dérivation électrique ou tout autre boîte de raccordement varie selon son modèle. Il est cependant recommandé de couper l’alimentation générale peu importe le type de boîte à installer. Pour minimiser les risques d’électrocution ou circuit électrique, mieux vaut également se munir d’équipements adaptés. Il est par exemple conseillé de porter des chaussures équipées de semelles en caoutchouc et de privilégier les outils avec gaine isolante. Une fois ces préparations terminées, vous pouvez passer aux travaux.

              Installation des boîtes à encastrer


              Dans le cas de la boîte de dérivation pour cloison sèche, il faut tracer le passage des gaines et l’empreinte de la boîte au préalable. Même procédé pour les saignées et l’emplacement de la boîte à maçonner. Il faut ensuite découper la cloison à la scie à cloche, faire sortir les gaines par les trous localisés au fond de la boîte puis serrer les crochets qui vont maintenir le tout en place. Pour les saignées, l’idéal est d’utiliser une
              rainureuse. Pour terminer, il faut découper les œillets et relier les câbles par couleur via un connecteur de type Wago.

              Installation des boîtes pour combles et des boîtes en extérieur


              Pour les combles, la méthode la plus efficace est de remonter toutes les gaines puis de les relier avec des araignées/pieuvres électriques. Il ne reste plus qu’à les faire descendre à la verticale dans les cloisons sèches. La boîte en extérieur exige l’utilisation d'œillets découpés conformément à son diamètre pour une étanchéité optimale.